Rabós d’Empordà

En 1879, ce fut la première localité de la région attaquée par le phylloxera qui finira par détruire tous les vignobles. Avant l’arrivée de cet insecte, la commune comptait environ 550 habitants (en 1860), et après la destruction des vignobles, beaucoup ne furent jamais replantés et bon nombre d’habitants abandonnèrent le village. Depuis, la population ne cesse de diminuer pour atteindre 151 habitants en 1990 et 137 en 2001.

Le monastère de Sant Quirze de Colera est une abbaye bénédictine très intéressante, à la structure architecturale complexe. Parmi ses éléments les plus importants indiquons les restes de l’église préromane, la basilique du monastère avec ses trois absides et une décoration de style lombard, les vestiges du cloître du Xe siècle et de l’enceinte fortifiée du monastère du XIVe qui correspondent au moment de l’apogée du monastère. Ce fut à partir du XVe siècle que commença le déclin de l’abbaye qui fut finalement annexée au monastère Sant Pere de Besalú en 1592.

Indiquons la toute petite église de Santa Maria de Colera, de style roman, d’une seule nef (XIIe siècle), à proximité de l’ensemble de Sant Quirze de Colera; l’église romane Sant Romà de Delfià (XIe siècle) à environ 3 km du centre de Rabós en direction de Garriguella ; l’église romane Sant Julià i Santa Basilissa (du XIIIe siècle, fortifiée au XIVe) ; l’ermite Sant Quirze de Rabós du XIXe siècle avec d’intéressantes fresques, et les retenues de Faiet et les étangs de Delfià à côté de l’église Sant Romà.

www.rabos.cat

 

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR